Pâques : Il est vraiment ressuscité !

 

                       Ces derniers jours ont été l'occasion pour les chrétiens de célébrer le mystère central de leur Foi : La Passion et la Résurrection du Seigneur. La liturgie du de la Semaine Sainte et du "Triduum" nous ont ainsi faits vivre l'évènement fondateur de notre Espérance. Certains moments ont été particulièrement forts cette année pour les élèves et la communautés à Orveau :

                        Le Mercredi Saint, nous avons eu la joie de nous rendre avec les servants d'Autel et les comfirmands à la Messe Chrismale. Dans la cathédrale d'Angers pleine à craquer, Monseigneur Emmanuel Delmas était entouré de 140 prêtres pour consacrer les saintes huiles. Beaucoup d'élèves assistaient pour la première fois à cette célébration au cours de laquelle les prêtres renouvellent aussi les promesses de leur ordination.

                      Le Jeudi Saint a vu les élèves et cadres de l'école se rassembler pour célébrer la dernière Cène La Messe était présidée par le Père Paul Valentin csc, aumônier, en présence du Père Pascal Garçon csc, supérieur local. Le père Paul a lavé les pieds de 12 élèves. L'assemblée a reçu la communion sous les deux espèces.  Après la communion, le Saint Sacrement a été déposé dans le reposoir devant lequel les élèves ont pu se relayer toute la nuit. Le Vendredi au matin comme le jeudi, une cinquantaine d'élèves ont assistés à l'office des ténèbres.

 Le reposoir :

                       Le Vendredi midi a eu lieu le chemin de Croix avec environ 150 jeunes. L'après-midi, toute l'école s'est rassemblée pour l'office de la Passion. Au cours de cet office émouvant nous avons pu nous unir à la Passion de Jésus et vénérer la Croix. Le père Paul nous a fait méditer sur la kénose de Dieu qui s'est fait homme et qui est mort comme un esclave pour nous. Derrière cette défaite apparente de Dieu se dévoile en fait un mystère profond qui donne sens aux souffrances de notre vie terrestre. Les élèves sont ensuite partis en week-end.      



                       Le samedi soir, les fidèles et la communauté se sont rassemblés autour du feu nouveau dont le crépitement annonçait la fête des fêtes : si nous proclamons que la croix est notre seule espérance, c'est parce qu'elle nous donne accès à la résurrection inaugurée par le Christ. La Messe était présidée par le père Paul. Les neufs lectures de l'Ancien Testament nous ont rappelé l'histoire du Salut : Histoire sainte au cours de laquelle Dieu ne cesse de préparrer sa venue parmi nous. Au chant du Gloria, toutes les cloches ont sonnées la joie la Résurrection, soutenues par l'accompagnement brillant de M. Marc Sacrisper à l'orgue. Christ est ressuscité, alleluia !                                                                                                     

   

 

 

                        Dimanche, la messe du jour de la Résurrection était présidée par le père Pascal. Dans sa prédication pascale, nous avons médités sur cette nouvelle "incroyable" de la résurrection d'un homme, dont nous faisons toujours mémoire 2015 ans après. Il a conclu en méditant sur la Bienheureuse Vierge Marie, seul exemple d'une foi entière en ce Fils qui est Dieu.



Les vêpres solennelles ont cloturés ces trois jours de grâces. Alleluia !

M.V.